skip to main content

This content will become publicly available on August 1, 2022

Title: Erratum: Azimuthal Anisotropy at the Relativistic Heavy Ion Collider: The First and Fourth Harmonics [Phys. Rev. Lett. 92 , 062301 (2004)]
Authors:
; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; more » ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; « less
Award ID(s):
1913789
Publication Date:
NSF-PAR ID:
10304428
Journal Name:
Physical Review Letters
Volume:
127
Issue:
6
ISSN:
0031-9007
Sponsoring Org:
National Science Foundation
More Like this
  1. Abstract We show that for some even $k\leqslant 3570$ and all  $k$ with $442720643463713815200|k$, the equation $\phi (n)=\phi (n+k)$ has infinitely many solutions $n$, where $\phi $ is Euler’s totient function. We also show that for a positive proportion of all $k$, the equation $\sigma (n)=\sigma (n+k)$ has infinitely many solutions $n$. The proofs rely on recent progress on the prime $k$-tuples conjecture by Zhang, Maynard, Tao, and PolyMath.
  2. A bstract We report the first measurement of the exclusive cross sections e + e − → $$ B\overline{B} $$ B B ¯ , e + e − → $$ B{\overline{B}}^{\ast } $$ B B ¯ ∗ , and e + e − → $$ {B}^{\ast }{\overline{B}}^{\ast } $$ B ∗ B ¯ ∗ in the energy range from 10 . 63 GeV to 11 . 02 GeV. The B mesons are fully reconstructed in a large number of hadronic final states and the three channels are identified using a beam-constrained-mass variable. The shapes of the exclusive cross sections showmore »oscillatory behavior with several maxima and minima. The results are obtained using data collected by the Belle experiment at the KEKB asymmetric-energy e + e − collider.« less